• Abbaye de Noirlac - le cloître
  • Abbaye de Noirlac - détail de la voûte de l'église
  • Abbaye de Noirlac - l'allée des tilleuls et détail de l'œuvre « Carrément révolu » de Rainer Gross
  • Abbaye de Noirlac - détail de l'installation « Fuga mundi » de Rainer Gross dans le réfectoire.
  • Abbaye de Noirlac

Abbaye de Noirlac

Bruère-Allichamps - Cher - Centre-Val de Loire

Au nord de Saint-Amand Montrond (entre Bourges et Monluçon), l’abbaye de Noirlac se niche près du Cher, qui coule à quelques centaines de mètres, et à côté du ruisseau des Eaux mortes. Equilibre, harmonie, spiritualité et douceur sont les maîtres mots de cette magnifique église cistercienne du XIIème siècle. En 1136, les premiers moines cisterciens s’installent en cet endroit pour y construire l’abbaye. A la Révolution française elle sera vendue au titre des Biens Nationaux, et deviendra une manufacture de porcelaine en 1822 jusqu’à la fin du XIXème siècle. De ce fait assez épargnée, elle sera restaurée dans les années 1950.
abbaye noirlac

A gauche : le bâtiment qui abrite le cellier et le dortoir des convers à l'étage. A droite : le mur pignon du cellier et la façade ouest du réfectoire.


Si vous avez la chance de la voir aux beaux jours, vous apprécierez la beauté de la campagne et des tilleuls du parc. L’extérieur vous fait comprendre l’esprit de l’architecture cistercienne, qui correspond à sa philosophie : simplicité. Mais quelle admirable simplicité ! La vue de l’abbatiale par l’est vous fera admirer le bâtiment des moines, le transept et le chevet de l’église.

noirlac plan

1/ Le cellier. 2/ Le cloître. 3/ L'église. 4/ La salle capitulaire. 5/ La salle des moines. 6/ Le réfectoire. A l'étage : 7/ Le dortoir des moines. 8/ Le dortoir des convers.

Galerie photos : promenade autour des bâtiments de l'abbaye de Noirlac

On comprend mieux l’organisation cistercienne en visitant les salles (au nombre de sept, si l’on compte le cloître). En effet, l’abbaye est divisée en deux parties distinctes : l’une orientale réservée aux moines, l’autre occidentale réservée aux convers, ces laïcs qui partageaient la vie religieuse des moines sans être tenus d’être présents aux prières, et qui n’avaient pas voix au chapitre. Ces deux parties s’articulaient autour du cloître.
Le vaste cellier aux voûtes en ogives, d’abord : salle recevant peu de lumière et où les convers conservaient les denrées, les grains, fruits, légumes, et le vin.
Nous débouchons sur le cloître, lieu de méditation et de prière, fermé comme un enclos, mais ouvert sur le ciel… A l’époque, moines et convers étaient séparés dans ce cloître par une séparation murée, qui a depuis disparu.
Le réfectoire est une immense pièce, très haute (neuf mètres) dans laquelle se prenaient les repas, certes frugaux (en tout cas pas de viande, censée attiser les passions), mais non négligés pour autant, puisque « mens sana in corpore sano »… ! Ces repas se prenaient en un silence seulement troublé par la lecture des prières.

Galerie photos 2 : le cellier, le cloître et le réfectoire

L’église est impressionnante, car sa nudité en renforce la pureté. Haute et étroite, elle semble avoir été construite pour que les prières s’élèvent. Remarquez les vitraux, simples et aux teintes retenues, en accord avec le lieu, dessinés par Jean-Pierre Raynaud et fabriqués par Jean Mauret. La visite se poursuit vers la salle capitulaire. Superbes arcs et ogives pour cette salle où n’entraient que ceux qui avaient « voix au chapitre », les moines de chœur.

Galerie photos 3 : l'église

Au premier étage est le dortoir des moines, qui fut remanié vers 1712. Alors qu’auparavant ce dortoir n’était doté que de bat flanc sur lesquels les moines se couchaient habillés, il fut aménagé en chambres. Ne manquez pas d’aller sur la terrasse qui vous fait admirer l’intérieur de l’abbaye et son cloître.
Toujours à l’étage, l’étonnant dortoir des convers, qui devint un grenier au XIIIème siècle. Il est surplombé d’une très belle charpente de bois. Cette visite, qui excède guère une heure, peut se terminer par une agréable promenade dans la belle allée de tilleuls et le parc, qui va bientôt être transformé (ainsi que le jardin du cloître) grâce à Gilles Clément, jardinier paysagiste de renom et de talent, d’ici 2015.

Galerie photos 4 : l'étage - le dortoir des moines, les terrasses et le dortoir des convers



Tarifs : 7€ / 4,50 € (réduit)
Fermeture annuelle : du 24 -12 au 31-01
Horaires : 14h -17h (février & mars) 10h - 18h30 (du 1er avril au 31 octobre) 14h -17h (du 1er novembre au 23 décembre)
Fermetures exceptionnelles : voir ici

Abbaye de Noirlac
18200 Bruère-Allichamps

tel : 02 48 62 01 01

Plan d'accès

Itinéraire depuis : Saint-Amand-Montrond - Paris

Centre Culturel de Rencontre, l'Abbaye de Noirlac organise de nombreuses manifestations artistiques. Voir le programme sur le site de l'abbaye
Pages :  
  • AVIS DE LA REDACTION

  • 0

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE : FRANCE MONUMENTS

classés par :
 

NUAGE TAGS

LES NOTES TENTATIONS

POURQUOI PAS

BIEN

TRES BIEN

REMARQUABLE

EXCEPTIONNEL

 

RECHERCHE

 

DERNIERES VIDEOS

piscine
 
 
st malo petit be
 
 
grand_hotel
 

PUBLICITE

La Piscine - Roubaix
Musée d'Art et d'Industrie André Diligent
Fine Art TV
Fine Art Tv est dédié au monde de l'image et au domaine artistique. Chaque semaine vous partagez avec nous le meilleur des courants artistiques
Palais des Beaux Arts de Lille
Un des musées les plus intéressants de France

LES TWEETS DE LA REDACTION

GALERIE PHOTOS

chartreuse_pavieparc_montsourisfougeres_sur_bievre
mette_ribeauvilledecoret_vichyla_piscine_roubaix
brierebreteschehotel agapa