• Rothenburg ob der Tauber : Marktplatz, pignon Renaissance du Rathauss et Kirchplatz
  • Rothenburg ob der Tauber : Historiengewölbe, retable des 12 apôtres  et Georgsbrunnen
  • Rothenburg vue de la vallée de la Tauber
  • Rothenburg ob der Tauber, la vieille ville
  • Rothenburg ob der Tauber, les fortifications dans la brume matinale


Rothenbourg

Rothenburg ob der Tauber - Bavière - Allemagne

Rothenbourg est une des plus anciennes cités traversées par la Route romantique (Romantische Strasse). Si vous suivez cette route, vous vous y rendrez automatiquement. Si ce n'est pas le cas, un détour s'impose ! Vaut le voyage, comme dit le Michelin Vert Allemagne. Et si vous faites halte pour la nuit, nous vous recommandons chaudement le Burg Hotel

Notre visite s'inscrivait dans une balade allemande commencée sur les bords du Rhin et la Lorelei, ce qui nous conduisait à Rothenbourg avant de descendre vers Munich et de remonter jusquà Baden-Baden (final grandiose et luxueux dans le Büler Schlosshotel 5 étoiles). D'abord, la situation de cette ville est exceptionnelle : construite en bordure d'une falaise, elle surplombe les méandres de la Tauber. Depuis ses rives, en contrebas, on découvre la ville perchée au-dessus de cette falaise couverte de vignes. Et si vous montez (en voiture ou pédestrement), que vous franchissez les remparts, vous voici transportés en plein Moyen Age. Absolument étonnantes, les promenades par les ruelles pavées, entre les bâtisses médiévales soit conservées, soit refaites à l'identique après les vicissitudes de l'Histoire…

Rothenbourg : survol historique

rothenburg 1572

Rothenburg ob er Tauber en 1572 - source Wikimedia Commons


En 1142
, le roi Conrad III fait édifier un château impérial sur l'éperon du Burggarten qui offre une position défensive naturelle. La population vient s'installer tout autour. La ville reste de dimension modeste. On peut mesurer l'étendue de la première ceinture de remparts (Markusturm et Weisser Turm) qui se délimite par la Judengasse et l'Alter Stadtgraben. Puis, en 1274, Rudolph de Hasbourg gratifie Rothenbourg de " Ville impériale libre". La ville se développe.
Séisme. En 1356, un tremblement de terre détruit une partie de la ville et ses châteaux. Sous la houlette des notables, l'effort de reconstruction se porte sur l'édification et l'embellissement des monuments publics -Hôtel de ville (Rathaus), Eglise Saint-Jacques (St Jackokskirche) et de maisons bourgeoises -vous pouvez en admirer de beaux exemples le long de la Herrngasse.
L'apogée. En 1400, la ville du bourgmestre Toppler compte 6000 habitants. C'est une des cités les plus importantes de l'Empire.
Déclin. 1525, la Révolte des Rustauds - guerre des paysans allemands (Deutscher Bauernkrieg) freine le développement de la cité.
Légende. Pendant la guerre de Trente ans (1618-1648) Rothenbourg, ville protestante est assiégée par l'armée impériale catholique commandée par Tilly et ses 40000 mercenaires. Invasions, pillages... le général Tilly est décidé à raser la ville. Aucunes suppliques n'ayant pu faire fléchir le vainqueur, le bourgmestre lui offre une coupe du meilleur vin du pays (La Rasade du bourgmestre). Miracle ! Tilly soudain magnanime propose un défi : il épargnera Rothenbourg si un notable parvient à boire cul sec un hanap (3 l 1/4) de ce vin. Un ancien bourgmestre, Nusch, réussit et sauve la ville. Depuis (1631), Rothenbourg commémore l'évènement chaque année à la Pentecôte.
Hibernation. 17e et 18e siècles, Rothenbourg appauvrie végète.
1805. Rothenbourg perd son statut de ville libre et est rattachée au royaume de Bavière.
Renaissance. Des peintres romantiques découvrent le charme de la ville. Rothenbourg renaît grâce au tourisme.
Second miracle. Le 31 mars 1945, ayant appris qu'un général nazi avait trouvé refuge à Rothenbourg, les alliés bombardent la ville. Un tiers de la cité (au nord et à l'est) sont détruits. In extremis, Rothenbourg est sauvée par l'intervention d'un officier anglais qui en connaît les beautés architecturales. Les contributions conjointes des habitants et de donateurs privés ont permis une reconstrution à l'identique.

rothenburg

Rothenburg, l'ouest de la cité médiévale, vue de la vallée de la Tauber


Visite de Rothenbourg

La petite et vieille ville de Rothenbourg se découvre en une heure si l'on y va au pas de charge, en une demi-journée si l'on flâne et l'on visite quelques monuments intéressants. Le point central est la Marktplatz, avec l'hôtel de Ville (Rathaus), qui présente une partie gothique du 14ème siècle et un beffroi de 60 m de haut et une partie renaissance constituée par la façade qui donne sur la place. La Ratstrinkstube, ancienne taverne, nous dévoile une horloge animée qui représente les épisodes de la "rasade". Après cette halte sur la place (vous pouvez visiter l'intérieur du Rathaus et monter au sommet du beffroi qui vous offrira une vue impressionnante sur la ville et les environs), allez en direction de Plönlein (charmante petite place) par la Schmiedgasse : la rue est superbe, vous trouverez le musée de la Justice au Moyen Age ou "musée criminel", qui présente des documents juridiques de l'époque et des instruments de torture ou d'exécution. Plus pacifiques, les rues avoisinantes proposent leurs façades, leurs colombages, leurs porches et quelques superbes voûtes. N'oubliez pas de vous promener sur les remparts, puisqu'une grande partie de ceux-ci sont accessibles au public. Enfin, la Sankt Jacobskirche (L'église St Jacques), vous attend. Elle recèle quelques trésors…

Galerie photos : le cœur du Rothenburg médiéval – Marktplatz, le Rathaus et les alentours proches.

schneeballen

Au cours de la visite, la pause dégustation de Schneeballen est incontournable. Cette pâtisserie typique de Rothenburg est composée de pâte brisée découpée en lanières mise en forme de boule de neige d'un diamètre de 8/10 cm, frite et traditionnellement saupoudrée de sucre glace. Réservée à l'origine aux grandes occasions, elle est maintenant servie tous les jours et se décline en de multiples parfums.


Galerie photos 2 : Stadtmauer (mur d'enceinte), portes et tours de Rothenburg ob der Tauber...

St.Jacobskirche (L'église St Jacques)

rothenburg retable

Sankt Jacobskirche - détail du retable des Douze Apôtres (1466) de Friedlich Herlin de Nördlingen

Simple et sobre, cette église gothique achevée à la moitié du 15ème siècle abrite le retable de Tilman Riemenschneider dit du "Saint Sang" : une relique recelant une goutte du sang du Christ amena un nombre considérable de pélerins après les Croisades. Un autre retable attirera également votre regard, celui des "douze apôtres" de Friedrich Herlin. L'église comporte également trois immenses et superbes vitraux (17 mètres! ) du 14ème siècle.

st jacobskirche plan

1/ Maître-autel ou retable des Douze Apôtres - 2/ Les vitraux du chœur (1400/1350/1400) - 3/ Tabernacle (niche) - 4/ Salvator - 5/ Stalles - 6/ Blasons des bienfaiteurs de l'église - 7/ Portraits des surintendants - 8/ Saint-Pierre - 9/ Saint-Michel - 10 à 13/ Les apôtres - 14/ Autel du couronnement de la Vierge - 15/ Epitaphe de Renger - 16/ Vierge - 17/ Roi adorant - 18/ Sainte Barbe - 19/ Vierge (gothique primitif) - 20/ Le Christ flagellé - 21/ Chaire - 22/ Saint Eustache - 23/ Saint Matthias - 24/ Galerie ouest - Autel du Saint-Sang ou retable de Tilman Riemenschneider - 25/ Epitaphes - 26/ Vierge (1480-90) - 27/ Saint Jacques - 28/ Epitaphe de Hornburg - 29/ Autel de Saint Louis de Toulouse - 30 à 33/ Représentations de saints - 34 & 35/ Volet de retable (vers 1490) - 36 & 37/ Epitaphes - 38/ Sainte barbe et la Vierge (Friedlich Herlin) - 39/ Représentation d'un évêque.

Galerie photos : l'intérieur de la Sankt Jacobskirche

Itinéraire des principaux centres d'intérêts historiques de Rothenburg ob der Tauber :
Marktplatz et le Rathaus, Mittelalterliches Kriminalmuseum (musée de la Justice au Moyen Âge), Plönlein, Burggasse, Sankt Jakobskirche. Plan
Un lien intéressant (en allemand) pour les passionnés d'architecture médiévale : Liste den Baudenkmäler in Rothenburg ob der Tauber
Rothenburg ob der Tauber, étape du circuit de la Route romantique (Romantische Strasse - de Wurtzbourg à Füssen) : voir l'itinéraire

Itinéraire depuis : Munich - Strasbourg - Paris

Pages :  
  • AVIS DE LA REDACTION

  • 0

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE : EUROPE VILLES

classés par :
 

NUAGE TAGS

LES NOTES TENTATIONS

POURQUOI PAS

BIEN

TRES BIEN

REMARQUABLE

EXCEPTIONNEL

 

RECHERCHE

 

DERNIERES VIDEOS

piscine
 
 
st malo petit be
 
 
grand_hotel
 

PUBLICITE

La Piscine - Roubaix
Musée d'Art et d'Industrie André Diligent
Fine Art TV
Fine Art Tv est dédié au monde de l'image et au domaine artistique. Chaque semaine vous partagez avec nous le meilleur des courants artistiques
Palais des Beaux Arts de Lille
Un des musées les plus intéressants de France

LES TWEETS DE LA REDACTION

GALERIE PHOTOS

chartreuse_pavieparc_montsourisfougeres_sur_bievre
mette_ribeauvilledecoret_vichyla_piscine_roubaix
brierebreteschehotel agapa